chute de cheveux grossesse jamaiscinqsanstoi

Une femme sur deux constate après une grossesse, une chute de cheveux importante. Et pourtant, enceinte, c’est le moment où la chevelure est la plus brillante et épaisse. Alors que faire? Est-ce que les cheveux vont repousser comme avant? Qu’est-ce que l’alopécie du post partum?

Pourquoi perd t’on nos cheveux après l’accouchement?

Est-ce normal? Pendant 9 mois, vos cheveux sont devenus plus soyeux, plus épais et plus forts. Alors pourquoi cela ne reste t’il pas ainsi?

Malheureusement, pour l’avoir découvert après ma première grossesse, j’ai bien été obligée de constater l’ampleur des dégâts. Je perdais mes cheveux par poignées, ils se cassaient au brossage. Après 4 grossesses et des mois d’allaitement au total, la conclusion fut la même. J’avais besoin de compléments et régulièrement depuis ma première grossesse, je réalise des cure pour stopper cette chute. Autant vous dire qu’il y a du vécu! En tant que femme, constater que l’on voit plus son crâne à travers les cheveux procure une véritable angoisse!

Estelle

La croissance du cheveu

En général, le cheveu connait trois phases de croissance, de sa formation à la mort du cheveu. La phase anagène correspond à la période de pousse du cheveu. Cette dernière peut durer de 2 à 5 ans. Ensuite, vient une phase catagène. C’est une période transitoire où le cheveu cesse de croitre. Enfin, la phase télogène est la dernière phase du cheveu. A ce moment là, ils commencent à chuter car il n’a plus de vitalité.

Pendant la grossesse

Ainsi, enceinte, notre corps produit beaucoup plus dœstrogènes. Ces hormones, produites aussi par le placenta, ont un rôle sur le maintien de la grossesse. Mais elles agissent également sur le fonctionnement général de votre corps. Elles vont participer à l’augmentation du volume et vitesse du flux sanguin, au développement de la poitrine et stockage des tissus adipeux pour préparer à l’allaitement, entre autre. Ces mêmes hormones stimuleront donc aussi vos phanères: pousse des cheveux et des ongles et donneront peut être un teint lumineux à votre peau. La phase télogène est comme ralentie. Les cheveux qui auraient du tomber sans être enceinte ne chutent quasiment pas.

Ceci est le plus général, malheureusement et certaines femmes se voient pousser des boutons. Elles peuvent avoir un teint plus terne et comme dirait certaines patientes « verdâtre »… C’est sûr, c’est moins sympa! D’autres mamans attendent une « révolution capillaire ». Or, elles ne relatent aucun changement sur la structure et sur le volume de leurs cheveux.

Après l’accouchement: chute de cheveux

Et ensuite, après l’accouchement? Le placenta n’est plus là. Le corps n’a plus besoin du même dosage et donc, le taux d’œstrogènes dans le sang diminue. Les cheveux que vous auriez du perdre naturellement pendant la grossesse se mettent à tomber, parfois par poignée. La phase télogène reprend son cours et récupère son retard de « chute ».

Dans certains cas, cette chute subvient assez rapidement dès la naissance de bébé. Cependant, les femmes qui allaitent conservent un taux hormonal encore assez élevé. La chute apparait donc plus tard, quelques semaines ou mois plus tard.

Votre corps et vos cheveux sont aussi peut être plus sensibles à l’action des hormones androgènes. Et suite à la diminution du taux d’œstrogènes, ces hormones retrouvent leur influence d’avant grossesse.

On appelle ce phénomène l’ « effluvium télogène du post-partum ». C’est une alopécie transitoire du post partum.

Perte de cheveux en post partum


Estelle
Estelle

Masseur kinésithérapeute diplômée d'Etat et ostéopathe , je suis surtout une maman passionnée par tout ce qui tourne autour de la natalité et parentalité.