Comment soulager votre bébé ?

Combien de parents sont confrontés aux fameuses coliques du nourrisson ? Comment les définir ? Et surtout comment passer cette étape avec bébé ? Rassurez-vous vous n’êtes pas seuls !

coliques du nourrisson bébé pleure
coliques du nourrisson

Définir les coliques du nourrisson

Différentes des coliques néphrétique, hépatique, que l’on retrouve plus tard, les coliques du nourrisson peuvent survenir entre l’âge de 1 à 5 mois en général.

On les décrit comme :

  • Une longue émission de pleurs
  • Gémissement chez le bébé accompagné d’un ventre gonflé tendu.
  • Le bébé se recroqueville avec jambes sur le ventre, se tortille, poings fermés
  • Mais également peut avoir des gaz.
  • Par conséquent vous avez un bébé qui semble très inconfortable, également, inconsolable sans cause apparente.
  • Avec tout cela, il n’a pas de retard staturo-pondéral
  • Pas de retard psycho moteur
  • Et pas de constipation associée
  • Souvent, ces crises de coliques ont lieu fin d’après midi ou le soir
  • Les coliques sont bénignes mais difficiles à gérer pour les parents et l’enfant

Auparavant, les médecins utilisaient les règles des 3 pour définir les coliques : au moins 3 heures de pleurs par jour, 3 jours par semaine, au cours des 3 premiers mois de vie. Actuellement, ceci est caduque. Il faut prendre en compte aussi l’agitation du bébé et puis c’est difficile à comptabiliser. Certains bébés pleurent plus que d’autres.

Pour avoir un vrai diagnostic de coliques, demandez l’avis de votre médecin, par élimination des diagnostics, de reflux, de constipation ou autres pathologies, il vous confirmera si ce sont des coliques du nourrisson.

Quelles en sont les causes et origines des coliques ?

Au jour d’aujourd’hui, chercheurs et pédiatres n’ont pas pu affirmer l’origine de ce dérangement chez le tout petit. Cependant, plusieurs hypothèses ont été évaluées :

  • L’immaturité du système digestif du nouveau né. Les choses continuent de se mettre en place les premiers mois de vie. Et on retrouve souvent comme symptôme l’ictère du nouveau né liée à l’immaturité du foie et la mise en place de son fonctionnement.
  • On parle aussi d’hyperpéristaltisme chez le nourrisson. Le péristaltisme est l’ensemble des contactions musculaires du système digestif. Ceci permettant l’avancé du bol alimentaire de l’œsophage à son évacuation via le rectum. Ce mouvement serait plus important, plus rapide les premières semaines de vie.
  • Visiblement cela ne viendrait pas du colon malgré l’éthimologie du mot
  • Chez certains nourrissons, les coliques pourraient être induites par une intolérance au lactose ou aux protéines de lait de vache (PLV)

Un traitement miracle pour les coliques du nourrisson ?

Malheureusement, les scientifiques n’ont pas trouvé de recette imparable qui soulagerait nos bébés, j’en suis vraiment désolée! Mais il existe des pistes de solutions.

En effet, de nombreuses études ont été réalisées. Elles ont touchées plusieurs domaines : allergènes, alimentation, traitements médicamenteux, mécaniques, chimiques et autres approches…

Néanmoins, face à ces recherches, on relève une certaine efficacité sur les bébés grâce à des astuces simples. Et cela vaut le coup de tester, tenter ou cumuler ces diverses propositions pour aider votre petit pendant cette période difficile des coliques du nourrisson.

Accompagnez votre bébé lors des crises

Votre bébé n’a que ses pleurs et l’expression de son corps pour vous témoigner de son inconfort. Ne le laissez pas pleurer seul ! Vous n’arriverez peut-être pas, et sûrement pas facilement, à apaiser votre petit bout. Ne vous bloquez pas, le plus important est d’accompagner bébé pour le rassurer. Vous devez lui montrer que vous êtes là, que vous le comprenez.

Lumière apaisante, profitez d’un endroit calme ou d’une petite musique douce, pour le bercer, le cajoler. Vous pouvez lui chanter des berceuses tout en lui massant délicatement le dos, le ventre, la tête…

Vous placerez bébé à cheval sur votre bras, une jambe de chaque côté, soit sa tête dans votre main et vous allez lui masser doucement le dos avec l’autre main. Ou alors, vous placez votre main inférieure sous le ventre de bébé pour lui apporter chaleur. Dans ces positions, vous pourrez aussi le bercer ou vous déplacer dans la pièce.

Déculpabilisez et devenez plus zen

Mais à bien considérer ces crises, il s’agit encore plus de travailler sur vous pour être efficace avec bébé. Je m’explique, pensez-vous qu’il soit possible de calmer son enfant alors que l’on est au bord de disjoncter ? Vous commencer à percevoir où je veux vous emmener. Plus vous serez calme et serein face à ces crises de pleurs, plus facilement bébé se détendra.

Les pleurs stridents de votre petit, ses spasmes, son inconfort va survenir, particulièrement le soir, ou fin de journée. Vous vous sentirez, parents, moins disponibles, à ce moment là, à cause de la fatigue, du travail, de la journée qui vient de s’écouler, du stress. Et puis vous rêvez peut être de vous poser un peu, alors vous supporterez moins les pleurs. En outre, beaucoup de parents culpabilisent après avoir essayer de changer la couche, donner le biberon, bercer bébé et que rien ne soit efficace.

Vous avez le droit d’être fatiguée ! Vous en avez marre de bébé qui pleure? C’est normal, mais souvenez vous que c’est lui qui n’est pas bien surtout. Ce n’est pas de votre faute si votre bout de chou pleure et ne se calme pas malgré tout ce que vous pouvez faire. Il va falloir, par conséquent, apprendre à accepter que votre bébé soit pas bien pendant cette période. Vous allez donc mettre ce que vous pouvez en œuvre pour améliorer cette phase et c’est bien là l’essentiel. Donc, déculpabilisez, inutile de se rendre responsable de tout, et en faisant le maximum vous vous découvrirez capable de prendre sur vous, d’être plus calme, d’accueillir l’inconfort de votre enfant.

Mais surtout en étant plus serein, vous parviendrez à soulager plus vite et détendre votre tout petit.

Parents, soyez solidaires face aux coliques du nourrisson

Combien de parents sont désemparés face à ces coliques ? Lors des consultations d’ostéopathie de leur nourrisson, beaucoup se confient. Parents à bout de souffle, épuisés, stressés, ne savent pas comment gérer.

dispute couple

On vient de voir qu’il faut apprendre à déculpabiliser et rester le plus zen possible pendant ces phases de crises de coliques. Ce nest déjà pas évident !

Que se passe-t’il dans le couple?

Mais que se passe t’il dans le couple parental ? Souvent, lors des congés maternité, la maman a passé sa journée à cocooner et prendre soin de son bébé. Le soir elle aimerait passer un peu le relais au papa pour souffler, déconnecter ou serait-ce juste pouvoir faire à manger… De l’autre côté, vous avez un papa (et/ou la maman) qui n’a pas bien dormi la nuit, car bébé se réveille encore et il a fallu assumer sa journée de travail comme toujours. Comment gérer les crises qui surviennent le soir quand on en peux plus ?

Concrètement, ces moments augmentent le stress du couple. Chacun laisserait bien l’autre s’occuper de bébé car avec la fatigue c’est la goutte d’eau de trop de la journée. Soyez forts et solidaires dans ces instants. Inutile de rajouter des tensions dans le couple, qui augmenteraient la tension dans votre environnement et celui de votre enfant, favorisant ainsi de belles phases de coliques en perspectives.

Comment faire face ensemble?

Nous ne sommes pas surhumains, parfois l’un de nous est plus enclin à être calme, et donc plus disponible pour le bébé. N’attendez pas d’exploser avant de passer le relai à l’autre parent ou à quelqu’un d’autre qui puisse vous aider. Si vous êtes seul(e), respirez un bon coup, s’il le faut poser bébé doucement en lui expliquant que vous avez besoin de quelques instants pour vous ressaisir, puis reprenez votre enfant dans vos bras.

Par conséquent, il faut absolument être solidaire, ne pas croire que le conjoint n’est pas compétent pour apaiser bébé. Et il faut aussi savoir partager ces moments difficiles pour s’alterner. Parlez ensemble pour trouver la meilleure alternative pour bébé mais aussi pour chacun des parents.

Massage du ventre pendant les coliques

Moment de détente pour votre bébé, le massage abdominal permettra d’aider bébé à évacuer les gaz qui lui gonflent et tendent son ventre.

L’installation

  • Réaliser le massage à distance des tétées ou du biberon, au moins une demi heure après. L’idéal est de le faire au moment du bain dont la chaleur et l’instant est propice à la détente
  • Installez vous dans une pièce bien chauffée à au moins 23 degrés pour que bébé n’ait pas froid
  • Placez bébé sur le dos sur vos genoux ou sur la table à langer face à vous, en ayant retiré ou ouvert au moins la couche pour ne pas qu’il soit serré
  • Placez vos mains préalablement lavées voire réchauffées sous l’eau sur le ventre de votre petit
  • Vous allez lui expliquer ce que vous faites, c’est important la communication et qu’il comprenne que vous allez lui à porter du bien-être
  • Utiliser une huile de massage végétale adaptée aux bébés
  • Une fois installés avec bébé détendu et en confiance, vous allez réaliser le massage, ce dernier va durer une dizaine de minute au début.

Réalisation du massage

  • Avec votre main droite à plat et totalement en contact avec la peau de votre petit, vous allez réaliser un mouvement en diagonal en légère pression jusqu’à la hanche gauche
  • Puis avec la main gauche, de la même manière, vous réaliserez une pression douce en diagonale de l’épaule gauche à la hanche droite.
  • Ces mouvements sont à réaliser 5 fois de chaque côté.
osteopathie viscerale dunourrisson
osteo et constipation bébé
  • Ramenez ensuite les jambes de votre petit sur sa poitrine, les pieds vers le ventre pendant 10 secondes
  • Rallongez ses jambes doucement en massant la cuisse et le mollet
  • Puis vous allez décrire des arcs de cercles autour du nombril de la hanche droite pour passer au dessus de l’ombilic et redescendre vers la hanche gauche, là où se termine le colon. Alternez vos deux mains pour toujours garder le contact avec la peau de votre enfant et ne pas le surprendre. N’appuyez pas trop sur le bout de vos doigts, essayer de les conserver bien à plat pour ne pas que cela soit inconfortable pour lui.
  • Réalisez ces arcs de cercles 10 fois.
  • Ramenez de nouveau les jambes de bébé sur son ventre. Vous pouvez réaliser des mouvements alternés comme un pédalage, sur la jambe droite puis la jambe gauche, lentement. 5 fois de chaque côté.
  • Ensuite, comme pour chasser l’air de l’intestin grêle, vous allez glisser vos doigts en partant au milieu juste sous le sternum, entre les côtes, et en glissant vos doigts alternativement vers la hanche gauche puis à partir de dessous le sternum vers la hanche droite. 5 fois de chaque côté.
  • De nouveau, ramenez les jambes de bébé pliées ensemble et faites de petits mouvements de bascule, comme si vous vouliez ramenez les genoux vers épaule gauche puis vers épaule droite. 5 fois de chaque côté.

Pour terminer le massage…

  • Pour terminer le massage anti colique de bébé, vous allez exécuter un mouvement, main bien à plat de haut en bas, depuis le torse jusqu’au bas de ventre, main gauche puis droite, sans appuyer avec la pointe des doigts. Imaginez que vous vidiez l’air du ventre avec pression légère et mouvements lents. 5 fois pour chaque main.
  • Achever ce moment de détente en étirant les deux jambes, en allongeant délicatement les bras de votre petit,
  • Et surtout terminez par un gros câlin bien mérité !!

N’hésitez pas à adapter le temps de massage à l’âge de votre bébé, à votre temps de disponibilité et sa patience ! C’est un instant qui doit rester agréable pour tous. Bon massage !

Ostéopathie et coliques

Parfois, les parents ont des difficultés à faire le pas et consulter pour son nourrisson un ostéopathe.

Rassurez-vous, vous n’êtes pas seuls et les coliques du nourrisson sont un motif récurrent au cours de nos consultations. Les ostéopathes pédiatriques réaliseront une approche douce et adaptée à votre petit. Bien sûr, il ne fera pas « craquer » ses vertèbres ! Le soin d’un bébé lui est spécifique. Votre praticien observera votre enfant et grâce à différents tests, il peut être amené à libérer le bassin, le thorax ou le diaphragme dans le but d’équilibrer votre nourrisson.

Aucune étude scientifique vous prouvera, là non plus, l’efficacité de ces techniques. Mais en pratique, une ou deux séances d’ostéopathie suffisent à espacer les crises, soulager des tensions et donc détendre votre enfant.

Alors n’hésitez pas demandez conseils à votre ostéopathe !

Homéopathie et coliques du nourrisson

L’homéopathie n’est pas une approche moderne puisque ce mode de traitement a été découvert il y a 200 ans. Ces traitements utilisent des doses infinitésimales d’extrait de plantes ou autres.

Médecine douce, il s’agit de traitement non invasif et qui se révèle être très efficace et indiqué chez nos petits particulièrement.

Il existe plusieurs choix possible d’homéopathie dans le cadre des coliques selon les symptômes. N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre médecin homéopathe ou votre pharmacien. Les granules sont à mélanger avec de l’eau pure avant chaque tétée ou repas, à raison de 5 granules par prise.

  • Lycopodium clavatum 5 CH : ce que je trouve personnellement le plus efficace dans le cadre de coliques chez le nourrisson qui présente de beaucoup de gaz, le ventre tendu
  • Chez le bébé dont les coliques sont consécutives à la tétée avec hoquet : Cuprum metallicum 9CH
  • Colocynthis 9CH ou pour la même action le Magnesia phosporica 9 Ch : agit sur l’état spasmodique, peut réduire les douleurs abdominales chez le bébé et les vomissements qui peuvent en découler. Efficace chez les petits qui ont besoin de se mettre en « boule » (flexion) pour se soulager.

source : https://www.homéopathie.com/pathologies/coliques-du-nourrisson.html

Phytothérapie et colique

Autre approche thérapeutique, vous trouverez aussi en pharmacie, ou votre pédiatre vous conseillera, le sirop de Laudavie: Calmosine digestion Bio

A base de fenouil, tilleul et fleur d’oranger notamment, ce sirop à administrer avant chaque repas apportera du confort digestif à votre bébé.

source : http://calmosine.com/

Calmosine Digestion

Allaitement et coliques

Si on se trouve démuni, autant avoir plusieurs armes pour aider bébé.

Lors de la tétée au sein, essayer de verticaliser un peu plus votre bébé pendant la période des coliques. On conseil aussi de ne pas hésiter à bien faire vider le sein ou reprendre le même sein en début de tétée suivante pour que bébé profite du lait « gras » qui aiderait lors de coliques.

Parfois , sur conseils de votre médecin, on pourra vous proposer de réduire votre propre consommation de PLV (protéines de lait de vache) ou de lactose. Egalement, certaines mamans réduisent leur dose de gluten.

D’autres maman trouvent que lorsqu’elles sont sous traitement de Tardyferon, l’enfant allaité présente plus de coliques. Si c’est votre cas, votre médecin pourra vous prescrire un autre complément en Fer qui sera mieux toléré.

Biberon et coliques du nourrisson

Votre bébé prend son lait maternel ou maternisé au biberon. Quel biberon faut-il choisir ?

Là aussi, pas de miracle, mais une astuce confort en plus pour votre tout petit. Des recherches ont permis aux fournisseurs de biberons de proposer des biberon anti-coliques. Certes, ils sont un peu plus chers, mais ils peuvent être un outil de confort dans l’alimentation de votre bébé.

Personnellement, j’ai utilisé 2 modèles surtout:

  • Philips Avent Natural : super relai dans le cadre d’allaitement maternel par la forme de son trayon, l’air est chassé dans le biberon grâce à ses deux valves.
Philips Avent Natural colique du nourrisson
  • MAM Easy Start: facile à laver car se démonte complètement, vous trouverez dans le fond du biberon le système de ventilation qui permettra de nouveau de conserver l’air dans le biberon plutôt que dans le ventre de bébé.
Mam easy start
  • Il existe bien sûr d’autres modèles, chez divers fabricants, mais je ne les ai pas testé (ex Nuk First Choice..)

Lait maternisé (ou artificiel)

Le choix d’un lait pour nourrisson n’est pas simple et il est déconseillé de changer souvent et sans avis. Il existe, là-aussi, plusieurs fabricants qui se sont penchés sur la question des coliques :

  • Gallia bébé Expert action colique
  • Novalac Lait Ac Anti-colique 2ème âge
  • Picot expert action colique 2ème âge
  • Milupa Aptamil Proexpert confort
  • Picot lait 1er âge AC
  • Galliagest…

Faites vous bien conseiller, laissez un peu de temps à bébé pour s’adapter à la nouvelle composition de lait.

https://www.leguide.com/sb/leguide/recherche/str_MotCle/Lait+coliques/org/3/t/1/5031105.htm?display=list&AID=2&KID=12004221

Dans le cas de mes enfants, je n’ai testé que le Galliagest, qui était à la fois pour le confort de transit et les coliques. Je n’ai pas de retour par rapport aux autres modèles.

Portage et coliques

Il semblerait que dans les pays ou cultures dans lesquels le portage de bébé est monnaie courante, les bébés présenteraient moins de symptômes de coliques. La position verticale avec les hanches en flexion est une position de détente de la sphère abdominale . En outre, la position avec les jambes relevées permet une meilleure évacuation des gaz et donc permet de réduire la pression des gaz responsables des coliques.

Les probiotiques

BioGaia Protectis Lactobacillus Stilligoutte Enfant 5ml

De nombreuses études se sont penchées sur l’efficacité d’un traitement par probiotiques dans la période consacrée aux coliques de nourrisson. Mais peu de résultats sont probants. Malgré tout, il semblerait d’après plusieurs recherches, que le Lactobacillus reuteri DSM 17938 (L. reuteri Protectis) soit le seul ayant son efficacité sur les coliques.

https://www.gfhgnp.org/recommandations-et-documents/coliques-du-nourrisson/

Nous en avons fait plusieurs cures à nos jumeaux, nous avons apprécié ce petit coup de pouce pour nos doudous !

La bouillote et les coliques du nourrisson

La bouillote est idéale pour calmer votre bébé en crise avec des spasmes douloureux. L’utilisation de la bouillote sur le ventre de bébé va le soulager. Il en existe beaucoup de sortes que l’on peut retrouver dans des magasins spécialisés pour bébé.

Il en existe pleins, des designs, des formes diverses et en peluches.

Faites attention à la température de la bouillote, cela doit rester doux pour votre bébé.

Enfin, vous l’aurez compris, les coliques du nourrisson n’ont pas de traitements miracles. Cependant, il est certain qu’il est possible de mettre beaucoup de petites choses en place afin d’aider votre tout petit à passer cette période difficile jusqu’à ses 5 mois. Ces conseils ne remplacent toutefois pas un avis médical si cela est nécessaire. Par conséquent et surtout : restez zen et prenez soin de votre bébé !

Autres articles : Comment traiter la constipation du bébé?



Estelle
Estelle

Masseur kinésithérapeute diplômée d'Etat et ostéopathe , je suis surtout une maman passionnée par tout ce qui tourne autour de la natalité et parentalité.