Votre nourrisson pleure et semble se plaindre du ventre. Bébé souffre t’il de constipation ? Peut-on modifier nos habitudes diététiques pour le soulager ? Comment aider bébé à réguler son transit ?

Quand s’inquiéter ?

Quels sont les symptômes de la constipation du bébé?

Vous constatez que votre enfant pleure plus souvent que d’habitude. Il se peut que ces pleurs correspondent au moment où bébé émet des selles mais aussi en dehors. Dans ce cas, des spasmes intestinaux, la présence importante ou absence de gaz peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Parfois, bébé préfère être porté plus souvent et aime être recroquevillé, en boule. Il repliera aussi les jambes sur le ventre. Par ailleurs, l’installation à plat ventre soulage certains enfants.

De plus, les selles seront plus rares, plus sèches voire dures. Le plus souvent, le ventre apparaitra tendu et sensible. Chez certains, les selles ressembleront à des crottes de chèvre, toutes petites. Pour d’autres, au contraire, ce seront des selles volumineuses que bébé émettra.

Enfin, votre petit régurgitera peut être plus également.

A partir de combien de temps faut-il s’inquiéter et considérer la constipation de votre enfant ?

Le nourrisson prend principalement du lait soit maternel soit maternisé, ou alors les deux. A cet égard, on retrouve deux fonctionnements différents.

Constipation chez le bébé allaité

Dans le cas d’un bébé allaité, les théories diffèrent. Quelques personnes vous diront qu’un bébé allaité émet moins de selles (jusqu’à une fois par semaine) car il absorbe mieux le lait maternel. On constate moins de résidus dans les selles. Au contraire, d’autres personnes vous diront qu’un bébé allaité peut faire presque des selles à chaque tétée (6 à 8 fois par jour). Dans ma pratique professionnelle et personnelle, j’ai observé que chez le nouveau né allaité, effectivement, le bébé émet souvent des selles au moment de l’allaitement. En conséquence, nombreuses mamans qui viennent de changer leur petit avant, sont obligées de recommencer après la tétée. En grandissant, les selles deviennent plus consistantes et s’espacent.

Pour parler de constipation du bébé, dans ces conditions, fiez vous à ses changements de comportements, ses pleurs et la qualité des selles (dureté ? quantité ?)

Constipation chez un bébé nourrit au lait maternisé, sans allaitement

Les bébés alimentés au biberon, font entre 1 et 3 fois des selles molles par jour. Encore, faut-il préciser que cela dépend beaucoup du lait utilisé ? Votre enfant l’assimile t’il convenablement ? Mais aussi contient-il des fibres ? Des probiotiques ? AR (Anti Régurgitation) ? En outre, d’une marque à l’autre, la constitution diffère et votre bébé supportera, peut-être, plus une marque qu’une autre…

Donc, pas de panique, observez également les changements de comportements, ses attitudes, ses pleurs et la qualité des selles pour constater une constipation de votre bébé.

Pourquoi bébé est-il constipé?

De nombreuses raisons induisent un changement de rythme au niveau du transit.

Chez le tout petit, causes de la constipation

Tout simplement, parfois le transit ralenti et les selles progressent trop lentement dans les intestins pour des raisons mécaniques. Avant l’âge de 4 mois, le système digestif n’est pas encore mature.

Dans d’autres cas, l’enfant supporte mal son lait maternisé ou ne s’y ait pas encore habitué. Il conviendra alors d’évaluer avec votre pédiatre s’il juge nécessaire de changer de formulation.

L’utilisation de farine dans le lait pour l’épaissir influence la vitesse de transit. De surcroît, les erreurs de surdosage de mesure de lait (une cuillère mesure pour 30 ml d’eau) provoqueraient des épisodes de constipation.

bébé constipation

Plus tard, chez le bébé à l’alimentation diversifiée

D’autres raisons apparaissent:

  • le manque d’hydratation
  • la carence en fibres alimentaires
  • l’insuffisance d’activité physique
  • l’excès de laitage
  • l’excès de sucre raffiné

On ne doit pas négliger, non plus, l’impact psychologique lié à certains changement d’environnement (mode de garde par exemple, divorce, déménagement…). De plus, l’acquisition de la propreté rend les choses plus compliquées. Bébé apprend à se retenir, à se contrôler mais aussi utilise quelques fois cet argument pour manifester son mécontentement, ses frustrations, voire ses peurs. Chez les plus grands, les parents stressent l’enfant parfois, par manque de temps et patience de les laisser sur le pot plus longtemps.

Faut-il modifier l’alimentation de bébé en cas de constipation?

Souvent bénigne mais douloureuse, la constipation réduit en modifiant les habitudes d’hygiène alimentaire.

  • Pour un bébé allaité, la maman peut aider son enfant en augmentant son hydratation. L’Hépar est, entre autre, une eau qui aide au transit grâce à sa composition riche en magnésium. De même, une alimentation plus riche en fibres pourra, via le lait, favoriser le transit de bébé.

  • Pour un bébé au lait maternisé en poudre, respectez scrupuleusement les dosages d’une cuillère mesure pour 30 ml d’eau. Votre médecin vous conseillera probablement d’introduire un peu d’Hépar dans l’eau du biberon ou encore de prendre un lait plus riche en lactose, pauvre en caséine spécial confort du transit.

  • Pour un bébé dont l’alimentation est diversifiée, augmentez les aliments riches en fibres (haricots, prunes, céréales complètes, les courges…) Et personnellement, nous avons beaucoup utilisé la patate douce, les enfants adorent en purée ou en soupe et c’est très efficace. Vous pouvez utiliser des compotes ou jus de pruneaux ou d’orange. En outre, sélectionnez des jus de fruits frais car les jus industriels n’apportent pas autant de fibres.

patatedouce
patatedouce
  • Pour les plus grands, réduisez les sucres raffinés, chocolats, bonbons, gâteaux. Et incitez les à boire, des selles hydratées sont beaucoup moins dures


Peut-on masser bébé pour soulager en cas de constipation ?

Bien sûr!

Votre petit bout à le ventre dur, se tortille. En plus, la présence de gaz rend le ventre ballonné. A ce titre, avec des mains, préalablement lavées et réchauffées, vous allez pouvoir masser votre petit bout.

  • Tout d’abord, massez votre bébé en dehors des crises et du repas pour son confort.
  • Installez-vous dans un endroit calme et suffisamment chauffé. Cela peut être après le bain quand bébé est plus détendu par exemple. Mais vous pouvez aussi vous installez avec bébé sur les genoux ou au sol.
  • L’idéal est de réaliser le massage sans couche pour que le serrage de la couche ne fasse pas de compression, et que vous soyez plus libre de vos mouvements aussi.
  • Les jambes de bébé peuvent être légèrement repliées pour détendre l’abdomen
  • Et vous allez masser en douceur dans le sens des aiguilles d’une montre l’abdomen soit avec une main sous le bassin, l’autre sur le ventre soit en chevauchant vos mains. Vous sentirez le ventre de bébé se détendre sous vos mains, il peut même émettre des gaz.
  • Certains préfèrent utiliser un lait ou une huile de massage adaptée d’autres sans adjuvant. Les deux sont biens, vous pouvez alterner.
massage ventre bebe constipation
massage ventre bebe constipation

Faites pédaler bébé !

Vous pouvez aussi compléter votre massage en ramenant délicatement, une jambe pliée sur l’abdomen, puis l’étirer et ramener l’autre de la même façon. Ce petit pédalage va activer et stimuler le péristaltisme du système digestif. Très doux, ce mouvement peut être répété pendant quelques minutes plusieurs fois par jour.

Des astuces au moment des crises

Lors des crises, on ne sait pas toujours comment soulager bébé constipé et douloureux.

Tout d’abord, essayez de l’installer à cheval sur votre avant bras en lui massant le ventre avec les mains chaudes, mais aussi en lui massant le bas du dos. Rassurez votre bébé en le prenant contre vous. Mettez le dans un environnement calme et apaisant, vous pouvez tenter la musique car elle a de très bonnes influence sur la détente des tous petits. Egalement, allez dans un endroit à la lumière plus tamisée.

Il existe des petites bouillotes adaptées au bébé dans le commerce. Vérifiez bien la température pour ne pas brûler votre enfant. Celle-ci doit être tiède.

Le rôle de l’ostéopathie dans la constipation du bébé

Il m’arrive régulièrement de voir en consultation des petits présentant un ventre dur ou douloureux, ballonné. Ces bébés souffrant de constipation, pleurent souvent beaucoup et alertent leurs parents sur leurs difficultés. La consultation ostéopathique ne remplace pas un avis médical.

Dans le cas où la constipation est liée à des dysfonctions ostéopathiques, la séance peut être très efficace. Parfois, on retrouve des tensions au niveau du diaphragme, du dos, du bassin. Dans d’autres situations, ce sont les organes eux-mêmes qui présentent des limitations. Par conséquent, ces dysfonctions sur les intestins grêle, colon, estomac … peuvent réduire le péristaltisme (mouvements automatiques qui acheminent le bol alimentaire de la bouche au sphincter anal).

osteo et constipation bébécomp
osteo et constipation bébécomp

En libérant ces organes ainsi que les différents tissus mous et osseux, nous arrivons, sur des états de constipation (par manque de tonicité), à améliorer beaucoup de nos petits patients.

Tout cela complète bien évidemment les mesures d’hygiène alimentaire vues précédemment, les massages et mouvements de pédalage.

L’homéopathie et constipation du bébé

Le traitement par homéopathie est très efficace aussi dans le cas de constipation et reste un traitement doux pour votre enfant.

Vous pouvez demander conseils auprès de votre médecin ou votre pharmacien pour avoir le dosage et la formule homéopathique les plus adaptés à votre petit.

Selon le fonctionnement de l’enfant, il vous sera peut être indiqué les traitements suivants :

  • Nux Vomica 15Ch (à raison de 5 granules par jour, à diluer dans un peu d’eau minérale avant la tétée ou le repas), pour un bébé qui n’évacue pas totalement ses selles, qui a le besoin de roter après manger, et qui peut sembler dérangé dès le réveil, grognon. Bébé fera des gros efforts de poussées pour pas grand chose
  • Graphite 7 ch (3gr 3 fois par jour dilués dans un peu d’eau) si votre bébé est stressé, peut être une constipation avec une influence psychologique (acquisition propreté, déménagement, changement de mode de garde, etc.) et qu’il a des selles volumineuses et dures pouvant provoquer une fissure anale
  • Calcarea Carbonica 9ch (3gr 3 fois par jour dilués dans un peu d’eau) si votre bébé transpire de la tête et ne semble pas perturbé s’il ne va pas à la selle pendant plusieurs jours voire même une semaine
  • Silicea 9Ch (3gr 3 fois par jour dilués dans un peu d’eau) si votre enfant présent une constipation avec des petites selles dures dans un contexte d’infection ORL (angines, otites à répétition, rhino, trachéite, etc.)
  • Magnesia Muriatica 5 Ch (3gr 3 fois par jour dilués dans un peu d’eau 10 min avant chaque repas) dans le cas où votre bébé fait des selles qui ressemblent à des petites billes sèchent dans un contexte de pousse dentaire

homeopathie
homeocomp

Traitements médicamenteux pour la constipation

Dans la situation où tout cela ne suffit pas, votre médecin ou pédiatre pourra prescrire à votre enfant, des traitements pour hydrater, ramollir les selles, des probiotiques. On retrouve 3 familles de traitement :

  • Les huiles de paraffine
  • Les laxatifs osmotiques (ex : Importal ou Duphalac)
  • Des petites doses de Macrogol (ex : Forlax ou Transipeg)
  • Ponctuellement, des suppositoires à base de glycérine sont proposés. Ces derniers sont le moins possible utilisés. Ils aident à lubrifier pour l’évacuation des selles. Ils sont, néanmoins, très efficaces pour une constipation terminale, pour vider le rectum rapidement. Mais l’utilisation régulière peut provoquer une irritation, de la diarrhée mais surtout une diminution du réflexe de vidange rectale. En gros, l’enfant s’habitue à déféquer uniquement lors de l’utilisation du suppositoire et n’a plus la sensation de besoin.

L’idée des traitements, pour des modifications alimentaires et d’hydratation, est d’améliorer en amont la qualité des selles. Ceci pour permettre une évacuation normale sans effort et régulière des selles plutôt que d’agir uniquement sur la vidange rectale.

Quels sont les risques liés à la constipation du bébé ?

Certes, votre bébé est sans doute grincheux, pleure souvent, mais dans la plupart des cas, une constipation, qui n’est pas chronique, reste relativement bénigne. Malgré tout, il arrive parfois que cela évolue moins aisément :

  • Baisse d’appétit et parfois vomissement : avec la constipation, votre bébé est inconfortable, ballonné, contracte des gaz, le ventre douloureux et tendu. Bien souvent, les petits réduisent leur apport alimentaire, sous alimentation, perte de poids ou vomissement
  • L’occlusion intestinale : le bébé présente un ventre dur, une constipation, des vomissements et des douleurs violentes à l’abdomen. Votre bébé fait peut être une occlusion intestinale. Dans ce cas, cette occlusion mécanique est liée au blocage des matières fécales dans l’intestin. Par conséquent, il est urgent de consulter. Le traitement peut être chirurgical si le diagnostique est avéré. Filez aux urgences pour en avoir le cœur net !
  • La fissure anale : c’est une lésion de la marge anale, comme une petite déchirure provoquée lors de l’effort de poussée de selles trop volumineuses ou sèches. De plus, cela peut créer des saignements et de vives douleurs quand votre bébé évacue ses selles. Par ailleurs, cela a pour conséquences d’augmenter la constipation. De crainte d’avoir mal, l’enfant se retient.
  • Prolapsus du rectum : parfois, lorsque la constipation devient chronique, que les selles sont volumineuses, rares et les effort des poussée répétés et importants. Une portion du rectum s’engage alors dans l’anus et ressort. En général, la portion ressortie revient d’elle même à l’intérieur. L’extériorisation du rectum, rectocèle, n’est pas en soi douloureuse en général mais c’est impressionnant et gênant pour l’enfant. Si ce prolapsus revient régulièrement, alors votre pédiatre pourra vous envoyer vers un chirurgien pour un avis.

La constipation liée à une pathologie

Rarement, cette constipation n’est pas anodine et elle peut être liée à un problème plus important congénital ou autre. Souvent, le médecin décèlera la pathologie dès les premières semaines de vie :

En conclusion, la constipation du jeune enfant n’est pas toujours facile à définir. Elle reste en général facile à réguler en modifiant les habitudes hygièno-alimentaires et à l’aide de techniques comme le massage, pédalage ou l’ostéopathie. Mais il en existe différents types et les traitements sont variés. Restez vigilants et si les épisodes se répètent ou perdurent, pensez à toujours consulter votre médecin traitant.

Pour aller plus loin: il faut bien aussi différencier la constipation chez le bébé et coliques du nourrisson https://jamaiscinqsanstoi.fr/?p=6605


Estelle
Estelle

Masseur kinésithérapeute diplômée d'Etat et ostéopathe , je suis surtout une maman passionnée par tout ce qui tourne autour de la natalité et parentalité.