L’haptonomie est une préparation à l’accouchement formidable que je recommande vivement ! Voici à quoi cela correspond.

mon ventre jujus avec le papa haptonomie

Qu’est ce que l’haptonomie?

L’haptonomie est une science, avant tout, des interactions et des relations affectives humaines. Elle ne s’utilise pas uniquement pour la grossesse, on trouve une action en haptopsychothérapie, mais aussi auprès de personnes malades, en fin de vie …

Dans le cadre de la grossesse, cela correspond à une approche tactile, inter-relationnel des parents avec leur(s) fœtus. Papa et maman communiquent déjà avec leur bébé par ce contact manuel des mains et de caresses sur le ventre mais l’haptonomie aide pendant la phase d’accouchement également. Cette approche originale permet aussi de recentrer le bébé dans le ventre pour soulager bébé et maman. L’haptonomie a de nombreuses applications au cours de la grossesse mais pas que..

L’haptonomie a été crée par le docteur néerlandais Frans Veldman.

Dans quel cadre réalise t’on des séances d’haptonomie?

Le plus souvent, on réalise ces séances au cours de préparation à l’accouchement spécifiques. Les séances d’haptonomie peuvent être partiellement prise en compte par la caisse d’assurance en France car elles dépassent le forfait de remboursement fixé. Mais sans hésitation à faire et refaire !

Personnellement, j’ai fait une préparation classique pour mon aînée avec un groupe de futurs parents sur la base, mais non moins importante, de la grossesse et accouchement. Ensuite, j’ai testé une très belle et agréable expérience de préparation en piscine.

Pour les jumeaux, je voulais quelque chose de différent, j’ai pensé à l’hypnose mais nous avons choisi de faire ensemble avec le papa cette expérience tactile qui convenait si bien à ma façon de penser et d’être.

Qui pratique l’haptonomie?

Il faut se dire que ce n’est pas uniquement une préparation à l’accouchement. Surtout pas !

L’intérêt de cette pratique à réaliser en couple est surtout de créer un contact tactile, c’est « la science de l’affectivité ». Elle dépend donc du développement du fœtus et des sensations de la maman.

L’idéal est de commencer quand vous sentez bien bouger votre bébé, donc à partir du 4ème mois environ. Vous pouvez débuter bien sûr un peu plus tard mais n’attendez pas trop. D’autant plus qu’il y a plusieurs séances à réaliser, beaucoup de choses à voir et à sentir. Les sages femmes sont bien souvent surbookées et ont du délai d’attente avant un premier rendez-vous dans beaucoup de villes.

Comment faire intervenir le papa

Il est souvent frustrant pour les papas de ne pas pouvoir vivre comme une mère la grossesse de leur enfant. Ils ont beau s’investir au maximum en préparant l’arrivée de bébé, sa chambre, en s’occupant de la maman, il y a toujours un manque.

L’haptonomie ne permet pas d’avoir les sensations d’une maman enceinte mais cela ouvre le contact entre le papa, la maman et bébé. Le papa est vraiment intégré à l’approche par l’haptonomie. Il va découvrir son enfant par le biais de ses mains en ressentant et en appelant, mobilisant son bébé. En outre, le papa va apprendre des techniques pour soulager la maman.

Grâce à lui, et les techniques d’équilibration de mes bases de bassin, et en complément d’exercices physique doux, je n’ai pas eu, au cours de ma grossesse gémellaire, de douleurs de sciatique ni ligamentaire.

père mère enfant haptonomie affective
Une relation affective parents et futur bébé

Comment se sont déroulées nos séances d’haptonomie?

Les premières séances

Après avoir fait un point général sur la grossesse, la sage femme a commencé par prendre contact avec mon ventre et surtout avec nos jujus. Puis après nous avoir montré comment « appeler » les bébés, elle nous a aidé à poser nos mains sur mon ventre et « écouter » la réaction de nos petits bouts. Cela n’a pas été facile du tout au départ car les bébés étaient encore petits. Nous étions au début du 5ème mois et leurs mouvements étaient peu perceptibles et nous ne savions pas lequel des jumeaux nous touchions au départ.

Quand nous avons pu les dissocier, la petite « réagissait » vite à nos appels et son jumeau beaucoup moins vite. Puis ils ont répondu plus rapidement à nos caresses et appuis. Nous l’avons aussi fait tous les jours à la maison. Nous avons pu créer une relation affective, un réel contact avec nos enfants. C’était magique, ils interagissaient ensemble et avec nous. Ils venaient se lover dans nos mains et cherchaient notre contact dès que l’on rentrait en « dialogue » avec eux. Impressionnant !

Travail de la base

L’haptonomie, c’est aussi des techniques de « rééquilibration« , pour nous soulager des pressions et appuis liés à la grossesse sur le bassin, le diaphragme. Un travail, à partir d’écoute et traction douce sur le bassin, ainsi que des mouvements partant des jambes, achevait ma journée quand j’étais au repos prête à dormir. Un vrai soulagement ! Accompagné des exercices quotidiens, l’haptonomie m’a vraiment aidée.

Dernières séances d’haptonomie prénatale

Les dernières séances auprès de la sage femme ont plutôt concernées l’abord de l’accouchement. La gestion des contractions avec un travail d’aide et d’appui, de soutient du papa, accompagne un travail respiratoire. La sage femme m’a fait ressentir aussi l’environnement, me projeter dans la salle pour me concentrer et me recentrer.

Lors des visites monitoring, les jumeaux régissaient tellement bien qu’ils venaient taper sous les capteurs obligeant les sages-femmes à leur courir après et replacer sans cesse les capteurs afin d’obtenir un tracé correct.

L’haptonomie post-natale

Il est conseillé quand cela est possible, de poursuivre l’haptonomie avec bébé jusqu’à la marche pour accompagner son développement. Il a besoin, tout comme les parents, de retrouver ses repères après la naissance au cours des différentes étapes qui suivent sa naissance.

En ce qui nous concerne, notre sage-femme est venue au cours de visites à la maison post maternité. Elle nous a conseiller de porter nos petits bouts par leur base. Un port sécurisant qui assure la continuité avec la vie prénatale. Elle a insisté sur l’importance de l’axe vertical cranio sacré en terme d’haptonomie (ce qui diffère de mes sensations ostéo).

En conclusion, l’haptonomie n’est pas tant une préparation à l’accouchement mais la création d’un relation affective et émotionnelle. Elle permet de faire intervenir les deux parents dans ce dialogue avec bébé. Pour nous, ce fût une sacrée expérience et une très belle rencontre avec la sage-femme mais surtout avec nos bébés.

Lecture :

Haptonomie. Science de l’affectivité Frans Veldman (Auteur) Redécouvrir l’humain Paru en mars 2007 Etude (broché)


Estelle
Estelle

Masseur kinésithérapeute diplômée d'Etat et ostéopathe , je suis surtout une maman passionnée par tout ce qui tourne autour de la natalité et parentalité.