ostéopathe pieds de nouveau nés dans nos mains
Traitement des nouveaux nés par un ostéopathe

  Votre bout de chou est né ou vous allez accoucher prochainement. Vous vous interrogez pour savoir à partir de quel moment un ostéopathe peut traiter votre bébé : je vous conseille de venir dès que possible. L’ostéopathie n’est en aucun cas impérative mais je vous la recommande vivement.

Mon expérience

Je suis Ostéopathe pédiatrique depuis 2011. J’ai découvert, un peu tard, à mon grand regret, lors de ma formation professionnelle, l’importance et l’intérêt de consulter un ostéopathe pour nos bébés .

Avant d’entreprendre ma formation d’ostéopathie en 2006, je connaissais très peu ce domaine. Je savais que cela aurait pu être intéressant pour mes filles aînées mais je n’ai pas pris le temps de le faire à leur naissance.

Je suis malheureusement passée à côté de dysfonctions chez mes bébés lors de leurs premiers mois sans avoir réagit et consulter des confrères compétents en pédiatrie.

Si quelqu’un m’avait mieux conseillée à ce moment là, un ostéopathe serait alors intervenu pour libérer et soulager mes petites sur de nombreux points.

Pour ma troisième fille, et surtout pour nos jujus, j’ai réagi plus vite grâce à mon expérience. Les premières séances de traitement ont eu lieues pour mes nouveaux nés sous incubateur en service de néonatalogie. Par conséquent, je suis convaincue maintenant du bien fait d’intervenir en préventif. Certaines tensions ne sont pas encore visibles à l’œil nu mais auront des répercussions les prochains mois. On sous-estime certaines difficultés. Certains parents ou professionnels de la santé baissent trop vite les bras, attendant que cela passe ou font avec, malgré l’inconfort du nouveau né. « Tant pis si on arrête l’allaitement car ca ne marche pas », « bébé régurgite ? Cela s’arrêtera lorsque bébé marchera »… C’est dès ces instants que, peut être l’ostéopathie améliorerait la situation en quelques séances.

Qui vous conseillera de voir un ostéopathe?

Quand vous serez à la maternité, vous allez rencontrer des sages-femmes ou puéricultrices. Ces premières interlocutrices peuvent aborder avec vous le sujet de l’ostéopathie. De part leur expérience et observation, elles peuvent vous conseiller de prendre contact avec un professionnel pour aider bébé. Elles peuvent vous parler des symptômes ou des difficultés qu’elles auront peut être constater.

Quel ostéopathe consulter?

Demandez à votre ostéopathe s’il a l’habitude de traiter des nourrissons. Vous n’avez pas encore d’ostéopathe ? Ne vous inquiétez pas, nous sommes nombreux à les prendre en charge. Il faut avoir un abord spécifique, le contact et le déroulement du soin reste différent de celui d’un ado ou d’un adulte.

Vous pouvez trouver des collègues avec la même formation pédiatrique que moi en fonction de votre région  :

http://www.osteo-bebe.com/osteopathes-bebe-et-enfant

Merci à Eric et Dany, mes formateurs, pour la qualité de leur formation et leur approche des enfants.

Comment se déroule une séance ?

Qui accompagne bébé ?

J’aime quand les parents accompagnent leur enfant dans la mesure du possible.

Pour deux raisons : les parents pourront nous parler de l’histoire de la grossesse (terme, traitements, difficultés, stress ou maladies), de l’accouchement (longueur du travail, expulsion, césarienne, péridurale, ralentissement cardiaque, circulaire du cordon…).

Le témoignage de maman est primordial car elle note des détails importants. En outre, celui du papa est aussi riche en renseignements pour nous. Il est souvent présent pour les premiers soins et fournit un regard différent (coloration du bébé, si il y a eu des gestes d’aspiration ou de réanimation, prise de sang…).

Comment la séance se déroule ?

Une première séance prend du temps. Il faut que l’enfant se sente bien car c’est lui qui « s’auto-traite » sur les appuis de l’ostéo. Il ne doit pas être malade ou fatigué par un vaccin récent par exemple. Cela ne se fait pas en 20 minutes! Nous discutons ensemble et regardons le carnet de santé. Il faut arriver à capter l’attention de l’enfant et l’aborder en douceur. Il ne sait pas ce qu’on va lui faire et il ne nous connaît pas! D’autant plus si ses souvenirs sont déjà douloureux ou contraignants pour lui.

Que doit-on emmener ?

Pensez à prendre le carnet de santé de bébé, des objets qui le rassurent (son doudou, sa sucette, sa couverture). Vous pouvez nourrir, en général selon le praticien, votre enfant au biberon ou par allaitement pendant la séance. Pour ma part, en tout cas, je m’adapte.

Quelques conseils

Les séances ne sont jamais douloureuses et nous ne ferons pas « craquer  » votre petit. Elles peuvent être, malgré tout, éprouvantes physiquement et émotionnellement pour lui comme pour vous. Il y a un vrai travail de fond réalisé par bébé qui sollicite beaucoup d’énergie et de réceptivité. Ne prévoyez pas d’autres rendez-vous ou activités importantes après une séance, dans la mesure du possible bien entendu.

Je vous conseille de faire garder vos autres enfants afin que l’on puisse se concentrer pleinement sur votre bébé en soin.

Ce que j’entends en cabinet…

Certains parents me questionnent :  » Faut-il attendre un certain âge avant de consulter?  »

L’idéal, à mon avis, reste de voir votre enfant au plus tôt. Déjà, dès les premiers jours, une séance est envisageable si cela est possible. Pour une première consultation, je préfère qu’elle se déroule avant les premiers vaccins. Il y a toujours beaucoup à faire autour de la grossesse et de la naissance pour rendre plus confortable bébé.

Certaines maternités acceptent que l’ostéopathe intervienne sur place. Les hospitalisations sont désormais de plus en plus courtes dans la majeure partie des accouchements. Dans le cas où vous restez plus longtemps en néonat, il faudra en discuter avec les responsables du service pour avoir leur consentement.

En conclusion, si vous avez un doute ou des questions, n’hésitez pas demander à votre professionnel de santé. Nous serons ravis de vous écouter et vous rendre réponse.

Enfin, pas de panique si vous n’êtes pas encore venus et que votre petit a déjà quelques mois. Il n’est jamais trop tard pour voir un ostéopathe . Ne culpabilisez en aucun cas ! 


Estelle
Estelle

Masseur kinésithérapeute diplômée d'Etat et ostéopathe , je suis surtout une maman passionnée par tout ce qui tourne autour de la natalité et parentalité.