Après votre accouchement, vous aurez sûrement une ordonnance médicale pour réaliser des séances de rééducation périnéale. Pourquoi? Est-ce important? En quoi cela consiste? A partir de quand et auprès de quel professionnel?


Suite à l’accouchement

Suite à un accouchement par voie basse ou par césarienne, vous repartirez de la maternité (ou après votre visite post natale) avec une ordonnance. Votre médecin ou sage-femme vous prescrira deux rééducations à réaliser. Avant tout, ce sera celle du périnée et ensuite, une rééducation abdominale (et rachidienne).

6 à 8 semaines après votre accouchement, vous allez consulter votre généraliste, obstétricien ou sage-femme. Un bilan sur les premières semaines après accouchement sera réalisé : tension, retour de l’utérus, allaitement, fatigue, babyblues, contraception, fuites urinaires, etc. Puis, un examen gynécologique permettra de faire le point sur votre périnée. On testera sa tonicité, votre contrôle. Mais aussi, on contrôlera, s’il y a eu déchirure ou épisiotomie, l’état cutané des cicatrices.

Suite à cet examen, votre praticien vous prescrira, si besoin, une rééducation spécifique périnéale.

Qu’est ce que le périnée?

Connaissez vous votre périnée? L’avez-vous découvert lors de votre grossesse?

Ce groupe musculaire n’est pas apparent et souvent méconnu de chacun. Il est pourtant essentiel. En particulier, car il participe activement à la continence urinaire et fécale, au soutien des organes de la cavité abdominale et à l’activité sexuelle.

Il a une forme de losange qui s’étale comme un hamac dans le bassin. On l’appelle aussi le plancher pelvien car il supporte les organes. Il possède plusieurs groupes musculaires repartis en plusieurs niveaux superficiel à profond. Au-dessus, s’organisent la vessie, le vagin avec l’utérus et les ovaires, et en arrière, le rectum.

ANATOMIE DU PERINEE FEMININ

J’aime beaucoup cette vidéo 3D qui explique très bien l’anatomie du périnée.

Le périnée au cours de la grossesse et de l’accouchement

accouchement et périnée reeducation périnéale
accouchement et périnée reeducation périnéale

De part sa situation anatomique, on se rend compte de l’importance du périnée avec la croissance de votre fœtus. Ensuite, le redressement de l’utérus, l’augmentation du poids et l’influence hormonal au cours de la grossesse, fragilisent cette zone par une augmentation de la pression et une augmentation de l’élasticité des tissus en parallèle.

Au cours de l’accouchement, le périnée se distend pour laisser sortir bébé. Bien que plus souple, le périnée peu subir des traumatismes comme déchirures, accouchement rapide, utilisation de forceps, ventouses, etc. En outre, certains facteurs comme le poids et le périmètre crânien du bébé peuvent créer des contraintes supplémentaires.

Pour aller plus loin dans le descriptif du périnée : https://arrep.org/espace-patient/anatomie-et-roles-du-perinee.html

La rééducation périnéale

En France, beaucoup de femmes bénéficient de rééducation périnéale du post partum. D’ailleurs, certaines maman sortent de la maternité directement avec l’ordonnance, avant même la consultation post natale.

Quand débuter la rééducation?

En cabinet, nous attendrons le délai de 6 à 8 semaines. Si vous n’avez pas encore réaliser votre visite auprès de votre sage-femme ou obstétricien, pas de problème. Il est, toutefois, vivement conseillé d’avoir consulter avant. Quoi qu’il en soit, un bilan spécifique sera réalisé par votre praticien (sage-femme ou kinésithérapeute) lors de votre première séance.

Pourquoi attendre 6 à 8 semaines ? Tout d’abord, parce que la femme enceinte est encore imprégnée de ses hormones de grossesse et cela peut en fausser le bilan. Ensuite, cela vous paraitra évident qu’après un accouchement, la zone périnéale est délicate. Elle est sensible et parfois douloureuse. Beaucoup de femmes n’osent pas la toucher. Par conséquent, il faut du temps pour se réapproprier son corps après une grossesse et un accouchement.

Souvent, d’ailleurs, les femmes ne se hâtent pas de reprendre vite les rapports sexuels. Il existe une réelle appréhension de contact dans la zone vaginale. Parfois les saignements perdurent plusieurs semaines, repoussant ainsi les rapports et la rééducation.

Comment se déroule la première séance de rééducation périnéale ?

Je vous dirais que tout dépend des habitudes du praticien. Par conséquent, je vais vous parler de l’approche qui me convient le mieux en tant que femme et professionnelle .

  • Il faut, en premier lieu créer un contact verbal, faire le point sur grossesse, accouchement et antécédant. C’est le moment de faire le point sur d’éventuelles difficultés rencontrées. J’aborde les questions de contraception, allaitement, sommeil, alimentation, etc.
  • Ensuite, une fois ce premier contact réalisé, la patiente s’installe sur la table de soin. Installée en position gynécologique, la patiente est recouverte d’un drap. Cela permet de conserver une certaine intimité et de se sentir plus à l’aise.
  • Je réalise un examen cutané : cicatrices (césarienne, épisiotomie, déchirures), trophicité des tissus.
  • Ensuite, je réalise un bilan du périnée. Main gantée, j’utilise un gel lubrifiant pour faciliter l’intromission des 2 doigts. L’index et le majeur testeront vos muscles. Avec l’accord de la patiente et de manière indolore, le bilan musculaire commence. Je différencie 3 régions à tester (antérieure, latérale et postérieure) et je distingue gauche et droite.
  • Je demande à ma patiente de réaliser de contractions musculaires rapides et tenues. Grâce à cela, je peux évaluer la force du périnée, son contrôle. Y-a-t’il des inversions ? Est-il possible de trouver la bonne contraction sans faire travailler les fesses, les cuisses ?

A partir de ces tests, je peux ensuite estimer le nombres de séances de rééducation périnéale nécessaires et une progression possible.

Les autres séances de rééducation périnéale?

A partir du bilan initial, compléter d’un questionnaire, la patiente va reprendre son contrôle musculaire et sensitif du périnée. Il existe différents types de rééducation.

La rééducation manuelle

En position allongée, les séances peuvent durer une vingtaine de minutes avec des temps de pause. Il est possible de réaliser un massage des tissus cicatriciels. Si besoin, on travaillera la libération du bassin. Par la suite, les exercices de renforcement se font avec un contact ou une résistance manuelle, guidé par le rééducateur.

Le biofeedback

Vous allez, dans ce cas, travailler à l’aide d’une sonde vaginale. Elle est à usage personnelle et prescrite par le praticien. Cette sonde sera reliée à un appareil qui permettra de visualiser l’efficacité de vos contractions.

Selon les praticiens, vous pourrez donc travailler avec des ordinateurs. Vous devrez alors suivre des courbes de contractions plus ou moins forte ou longue. De cette manière, on voit ce que l’on fait.

Attention néanmoins à ne pas compenser avec d’autres muscles pour faire monter la courbe. Il n’est pas toujours simple de rester concentrée. La séance peut durer entre 20 et 30 minutes.

Dans le biofeedback, il est possible dans la progression, de travailler debout et en mouvement. En outre, il est très intéressant de travailler avec un contrôle du dos et du muscle transverse pour travailler en hypopressif.

Il est même possible de s’entrainer au contrôle périnéal avec bébé !

phenix
phenix

L’électrostimulation

Avec la même sonde vaginale, il est parfois intéressant d’utiliser l’électrostimulation. L’appareil de rééducation envoie un influx électrique afin de provoquer une réponse musculaire périnéale.

De surcroit, cette stimulation peut permettre un renforcement musculaire. Elle permet, aussi, une prise de conscience proprioceptive. Dans une autre application, le courant peut également agir sur les douleurs pelviennes.

Travail hypopressif et rééducation périnéale

Le travail hypopressif est aussi un ensemble d’exercices sollicitant le périnée. Il s’agit d’une synchronisation du muscle transverse de l’abdomen, du dos et du plancher pelvien.

Ces exercices peuvent être réalisés initialement avec sonde et électrodes cutanées abdominales. De cette manière, nous pourrons utiliser le biofeedback pour contrôler.

Ainsi, cela permet en réduisant les pressions abdominales, de protéger et contrôler votre périnée en renforçant la sangle abdominale.

Prise en charge par la sécurité sociale

Dans le cadre du post partum, votre caisse rembourse, en France, vos 10 séances de rééducation périnéale. La CPAM rembourse également 10 séances de rééducation abdominale à 100%, si les séances sont réalisées dans les 6 mois qui suivent l’accouchement.

Ceci est automatique et vous n’aurez pas de frais à avancer.

La sonde sera également remboursée dans le cadre du post partum.

Enfin, si votre périnée est bon et que vous avez un bon contrôle, vous pourrez commencer la rééducation abdominale

https://jamaiscinqsanstoi.fr/perinee-et-grossesse/A voir sujet sur le même thème: périnée et grossesse


Estelle
Estelle

Masseur kinésithérapeute diplômée d'Etat et ostéopathe , je suis surtout une maman passionnée par tout ce qui tourne autour de la natalité et parentalité.